Blog

Traitements de l’insomnie sévère

Traitements de l’insomnie sévère

Un mauvais sommeil de longue durée peut être dommageable pour la santé. Si les plaintes persistent longtemps, vous risquez également de développer une insomnie chronique. Il est donc important de s’attaquer rapidement aux problèmes de sommeil graves. C’est possible de différentes manières.

Qu’est-ce que l’insomnie sévère ?

Ce n’est pas parce que vous dormez mal que vous souffrez nécessairement d’insomnie. Tout le monde passe parfois une mauvaise nuit, même les bons dormeurs et les dormeurs moyens. Les médecins ne parlent officiellement d’insomnie sévère que si vos plaintes répondent aux critères suivants :

  • vous dormez mal au moins trois fois par semaine. Cela signifie que :
  • vous vous endormez tard (après plus de 30 minutes);
  • vous vous réveillez plusieurs fois par nuit et/ou vous restez éveillé longtemps;
  • vous vous réveillez très tôt et vous ne pouvez plus vous rendormir;
  • Vous souffrez d’un manque de sommeil pendant la journée, par exemple parce que vous n’êtes pas en forme, que vous vous sentez fatigué(e) ou instable, que vous souffrez par exemple de maux de tête et que vous ne pouvez pas vous concentrer;
  • Vous avez des problèmes de sommeil depuis au moins trois semaines.

Si vous n’avez pas eu les troubles du sommeil mentionnés ci-dessus (c’est à dire ; pendant moins de trois semaines), alors il s’agit toujours d’une insomnie de courte durée. Si les plaintes durent plus de trois semaines, alors on parle d’insomnie sévère. Si les plaintes durent plus de trois mois, on parle alors d’insomnie chronique.

Comment traite-t-on l’insomnie sévère ?

Les médecins prescrivent toujours en premier lieu une adaptation du mode de vie, en cas de symptômes d’insomnie persistante. Les problèmes de sommeil peuvent être causés et entretenus par certains facteurs ou habitudes, comme :

  • le stress ;
  • la surcharge pondérale ;
  • le café ;
  • les mauvaises habitudes de sommeil (ne pas respecter des horaires fixes pour aller au lit, boire de l’alcool pour pouvoir s’endormir) ;
  • regarder les écrans d’ordinateur ou de smartphones tard le soir.

Les conseils pour mieux dormir peuvent réduire les problèmes de sommeil.

Le médecin examinera également les causes physiques ou mentales possibles de l’insomnie. Si les problèmes de sommeil sont, par exemple, la conséquence d’une prise de médicament ou de plaintes telles que les démangeaisons, la ménopause, la toux ou la dépression, un médecin voudra d’abord traiter ces conditions.

Si les changements de mode de vie ou d’autres méthodes de traitement ne sont pas utiles, un médecin peut décider de vous prescrire un somnifère.

Quels médicaments contre l’insomnie sévère ?

L’insomnie sévère est traitée par des somnifères puissants. Généralement, il s’agit de somnifères du groupe des benzodiazépines : des médicaments qui détendent et apaisent les muscles. Il existe une distinction entre les benzodiazépines à courte durée d’action et à longue durée d’action.

Les médecins prescrivent dans la majorité des cas des benzodiazépines à courte durée d’action. Le Zolpidem ou le Zopiclon (médicament z), des somnifères non-benzodiazépine, en font également partie. L’avantage des somnifères à courte durée d’action est que vous souffrez moins vite des effets indésirables comme la fatigue et la somnolence pendant la journée. Ce risque est plus élevé avec les somnifères à longue durée d’action. 

Comment agissent les somnifères ?

Les somnifères du groupe des benzodiazépines et des non-benzodiazépines agissent sur le système nerveux central. De cette manière, la tension musculaire et l’angoisse diminuent et un effet calmant, sédatif en résulte. Vous devenez de ce fait somnolent(e). Les médicaments agissent rapidement, généralement en moins d’une demi-heure. C’est pourquoi ces somnifères fonctionnent bien en cas de problèmes de sommeil comme les difficultés pour s’endormir. L’effet des benzodiazépines à courte durée d’action dure en moyenne six heures. De cette manière, vous pouvez bien dormir pendant une grande partie de la nuit. 

Les somnifères ne font pas disparaître la cause de l’insomnie. Il est donc important d’y travailler différemment, par exemple en adaptant son mode de vie, en suivant un entraînement au sommeil ou en traitant les affections sous-jacentes.

Les somnifères peuvent briser temporairement le cercle vicieux de l’insomnie. En dormant bien quelques nuits, la fatigue diminue et vous avez plus d’énergie pendant la journée. Les somnifères, par exemple, peuvent être une bonne solution temporaire aux problèmes de sommeil dans une situation de stress aigu, par exemple lorsqu’un être cher est décédé.

Inconvénients des somnifères

L’utilisation des benzodiazépines et des somnifères non-benzodiazépines présente des inconvénients. Les somnifères agissent moins bien après un certain temps et vous avez alors besoin de plus de médicament pour obtenir une bonne nuit de sommeil. Cet effet est également appelé l’accoutumance ou la tolérance.  

Ensuite, vous pouvez développer une addiction en cas d’utilisation de longue durée à doses élevées. Vous ne pouvez alors plus dormir sans somnifère. Les personnes qui ont été dépendantes de l’alcool ou des drogues courent un plus grand risque.

Un autre inconvénient que vous pourriez rencontrer en utilisant des benzodiazépineset des non-benzodiazépines : les somnifères peuvent provoquer des effets indésirables. En outre, vous pouvez voir apparaître des phénomènes de dépendance ennuyeux (comme le mal de tête, les douleurs musculaires, l’anxiété ou une importante confusion) si vous arrêtez soudainement d’utiliser ces médicaments.

Les somnifères non-benzodiazépine comme le Zopiclon et le Zolpidem ne conviennent pas à tout le monde. Ces somnifères ne doivent pas être utilisés si vous souffrez d’apnée du sommeil, de troubles de la fonction hépatique ou de myasthénie grave, une maladie musculaire. Les personnes souffrant de dépression ou qui allaitent ne devraient pas non plus utiliser ce somnifère. 

Effets indésirables des somnifères

L’utilisation de somnifères benzodiazépines et non-benzodiazépines peut provoquer des effets secondaires. Parmi les plaintes les plus connues, on peut citer: 

  • bouche sèche ;
  • somnolence et/ou fatigue pendant la journée ;
  • céphalée ;
  • vertige ;
  • plaintes gastro-intestinales.

Si vous souffrez de vertiges ou de fatigue, ne prenez pas le volant et soyez prudent pendant les activités qui exigent de vous d’être vigilant(e).

Utiliser les somnifères à bon escient

Les somnifères non-benzodiazépine comme le Zopiclon (Imovane) ou le Zolpidem doivent toujours être pris avec le plus grand soin. Les directives pour l’utilisation de ces somnifères sont les suivantes: 

  • prenez toujours la plus faible dose possible ;
  • prenez les somnifères pendant la période la plus courte possible et pas plus de deux semaines d’affilée. Il est préférable de prendre les comprimés de temps en temps ;
  • n’arrêtez pas brutalement une utilisation de longue durée des somnifères. Réduisez progressivement la prise du somnifère pour éviter les symptômes de sevrage ;
  • ne buvez pas d’alcool tant que vous prenez des somnifères. L’alcool peut renforcer l’effet sédatif du médicament.

Les somnifères puissants sont soumis à prescription médicale et sont donc exclusivement prescrits par un médecin. Un médecin peut évaluer, sur la base d’une consultation médicale en ligne, si vous pouvez prendre un médicament comme le Zopiclon ou le Zolpidem en toute sécurité. 

Autres méthodes pour mieux dormir

Les benzodiazépines et les non-benzodiazépines ne sont pas la seule option si vous voulez prendre des médicaments pour dormir. Des somnifères moins puissants sont disponibles, par exemple: 

La mélatonine

La mélatonine est une substance produite par la glande pinéale dans le cerveau. L’hormone veille notamment à vous rendre somnolent(e) la nuit venue. La production de mélatonine est grandement influencée par l’horloge biologique et par la perception de la lumière et de l’obscurité. Parfois, l’organisme ne produit pas suffisamment de mélatonine. C’est le cas par exemple chez les personnes âgées, mais aussi chez les personnes qui prennent l’avion vers un autre fuseau horaire (décalage horaire).

Les comprimés de mélatonine compensent la carence en mélatonine. Ce produit aide surtout à mieux s’endormir quand les plaintes sont causées par une perturbation de l’horloge biologique.

Effets indésirables de la mélatonine

Bien que la mélatonine soit une substance propre à l’organisme, elle n’est pas totalement sûre. Des effets indésirables peuvent apparaître lors de l’utilisation de la mélatonine, comme :

  • céphalée ;
  • somnolence et/ou vertiges (attention en conduisant !) ;
  • rêves anormaux :
  • nervosité ;
  • plaintes gastro-intestinales.

L’usage de la mélatonine est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes souffrant d’une maladie auto-immune. La mélatonine est disponible à faible dose sans prescription médicale. Pour les doses plus élevées, vous devrez obtenir une ordonnance d’un médecin. Par exemple, vous pouvez obtenir l’ordonnance par une consultation médicale en ligne.

Préparations aux plantes

Ceux qui veulent traiter les problèmes de sommeil de manière naturelle peuvent essayer un remède à base de plantes. Des plantes telles que la valériane, le houblon, la passiflore et la mélisse sont connues pour leurs effets calmants et stimulants sur le sommeil. Les plantes sont disponibles sans ordonnance comme le thé, mais peuvent également se prendre comme complément alimentaire (comprimés ou gouttes).

Le risque d’effets secondaires est extrêmement faible si vous respectez le dosage recommandé. Si vous vous sentez somnolent(e), par exemple, ne prenez pas le volant. Lisez toujours la notice avant de prendre le médicament, les préparations à base de plantes ne conviennent pas nécessairement à tout le monde. Par exemple, la valériane n’est pas recommandée pendant la grossesse ou l’allaitement. En cas de doute, demandez conseil à un pharmacien ou un médecin.

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement.

Sources

KNMP. (2 février 2018) Valeriaan. [Valériane.] Apotheek.nl. Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.apotheek.nl/medicijnen/valeriaan?product=valeriaan

KNMP. (6 mai 2019). Melatonine. [Mélatonine.] Apotheek.nl. Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.apotheek.nl/medicijnen/melatonine

Nederlands Huisartsen Genootschap. [Association néerlandaise des médecins traitants.] (11 septembre 2018). Ik wil misschien een slaapmiddel gaan gebruiken [J’aimerais prendre un somnifère] | Thuisarts. NHG. Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.thuisarts.nl/slaapproblemen/ik-overweeg-slaapmiddel-te-gebruiken

PsychoseNet. (sans date). Benzodiazepinen: kalmerings- en slaapmiddelen. [Benzodiazépines : calmants et somnifères.] Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.psychosenet.nl/medicatie/benzodiazepinen/

Zorginstituut Nederland. [Institut de soins des Pays-Bas.] (sans date-a). Slapeloosheid [Insomnie] – FarmacotherapeutischKompas. FK Online. Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.farmacotherapeutischkompas.nl/bladeren/indicatieteksten/slapeloosheid

Zorginstituut Nederland. [Institut de soins des Pays-Bas.] (sans date-b). Zolpidem – FarmacotherapeutischKompas. FK Online. Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.farmacotherapeutischkompas.nl/bladeren/preparaatteksten/z/zolpidem

Zorginstituut Nederland. [Institut de soins des Pays-Bas.] (sans date-c). Zopiclon – FarmacotherapeutischKompas. FK Online. Consulté le 24 juin 2020, sur https://www.farmacotherapeutischkompas.nl/bladeren/preparaatteksten/z/Zopiclon