Blog

Pourquoi la solitude est-elle plus dangereuse que vous ne le pensez ?

Pourquoi la solitude est-elle plus dangereuse que vous ne le pensez ?

Maintenant que nous devons tous garder nos distances à cause du coronavirus, on accorde beaucoup d’attention à la solitude des personnes âgées. Mais les jeunes peuvent aussi se sentir seuls. La solitude est plus fréquente que vous ne le pensez. Pas moins de 7 % d’adultes en Europe se sentent régulièrement seuls. Pas moins de 30 millions de personnes. Malheureusement, ce sujet est encore tabou. Et c’est dommage, car la solitude peut avoir de graves conséquences sur la santé.

Quand êtes-vous seul(e) ?

Beaucoup de personnes pensent que la solitude, c’est uniquement être seul. C’est un malentendu. Une personne qui vit seule et a peu de contacts sociaux ne se sent pas nécessairement seule. Et quelqu’un qui a une grande famille et un grand cercle d’amis peut se sentir très seul. La solitude, c’est plutôt avoir le sentiment de ne pas être lié à d’autres. L’absence d’un lien étroit avec les autres.

Solitude sociale et émotionnelle

La solitude peut provenir de l’isolement social, si vous parlez réellement avec peu de personnes. Ce concept est en ce moment très mis en avant en raison du coronavirus. Les médias accordent beaucoup d’attention aux personnes âgées (qu’elles soient ou non dans une maison de retraite) qui ne sont pas autorisées à recevoir des visiteurs et ne peuvent pas sortir.

Mais la solitude sociale existe aussi dans d’autres groupes d’âge. Par exemple, beaucoup de jeunes se sentent seuls à cause de la pression énorme des médias sociaux. Ils ont l’impression de ne pouvoir se conformer à l’image parfaite qui est la norme sur des plateformes comme Facebook et Instagram. Cela conduit à une image de soi négative et à l’insécurité, ce qui pousse parfois les jeunes à se soustraire à la vie sociale.

Une autre forme de solitude est la solitude émotionnelle. ll manque quelque chose à la qualité des relations que vous avez. Par exemple, si vous avez le sentiment que vos amis ou les membres de votre famille ne vous comprennent pas ou ne vous prêtent pas suffisamment d’attention. Ou lorsque vous n’osez pas être vous-même en leur compagnie.

Quelles sont les conséquences de la solitude ?

Tout le monde se sent parfois seul. Souvent, il s’agit d’une période déterminée après laquelle le sentiment s’estompe automatiquement. Mais ceux qui se sentent seuls pendant une longue période peuvent souffrir de troubles physiques et psychologiques. Et nous ne parlons pas de maux innocents comme les maux de tête ou les nausées. Une solitude réelle et persistante peut conduire à des maladies graves telles que :

  • la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence. Cette maladie s’accompagne de symptômes comme la perte de mémoire et le déclin cognitif.
  • les maladies cardio-vasculaires, comme la crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (hémorragie cérébrale).
  • la dépression. Ceux qui se sentent seuls se retrouvent souvent dans une spirale négative de pensées sombres et de sentiments de vide, de tristesse ou d’insignifiance. Un lien a également été découvert entre la solitude et les pensées suicidaires.

Les problèmes physiques et mentaux résultant de la solitude sont également en partie dus à un mode de vie malsain. Les personnes qui se sentent seules prennent moins bien soin d’elles. Cela peut s’exprimer dans :

  • s’alimenter d’une façon malsaine ;
  • bouger moins ;
  • fumer et/ou boire plus souvent ;
  • dormir moins bien.

La solitude mène aussi plus souvent à la dépendance à l’alcool ou à la consommation de drogues. Tous ces facteurs augmentent le risque de plaintes comme l’obésité, une pression sanguine élevée et un taux de cholestérol élevé. Et ces facteurs de risque sont à leur tour des facteurs de risque d’une maladie grave comme les maladies cardiaques et la maladie d’Alzheimer.

Décès précoce provoqué par la solitude

L’impact à long terme de la solitude est tellement important que les personnes peuvent en mourir plus tôt. Le psychiatre allemand Manfred Spitzer affirme même que la solitude est deux fois aussi mortelle que la consommation d’alcool et vingt pour cent plus mortelle que le tabac. Dans l’ensemble, des chiffres pas tellement réjouissants. Raison de plus pour contrer autant que possible la solitude.

Que pouvez-vous faire contre la solitude ?

Ceux qui se sentent seuls et en souffrent peuvent essayer de faire quelque chose eux-mêmes. Quelques conseils :

  • Examinez pourquoi vous êtes seul(e). Ce n’est qu’à ce moment que vous pourrez prendre les bonnes mesures. Êtes-vous timide ou avez-vous peur de ce que les gens pensent de vous ? Ou s’agit-il uniquement de questions pratiques, par exemple si vous avez des difficultés pour marcher et que vous ne pouvez de ce fait pas sortir de chez vous ?
  • Demandez de l’aide. Si vous avez découvert où se situe le cœur du problème, vous pouvez chercher de l’aide. Votre médecin est souvent un bon point de départ. Il ou elle peut par exemple vous orienter vers un conseiller, tel qu’un psychologue ou un service de conseil de votre municipalité.
  • Parlez-en. Si personne ne sait comment vous vous sentez, personne ne pourra vous aider. Appelez une connaissance, un ami et soulagez votre cœur. Expliquez que vous aimeriez avoir plus de contacts et que vous vous sentez seul(e). Il existe également des groupes de discussion en ligne où vous pouvez vous rendre. Vous préférez ne pas rejoindre un groupe ? Alors il existe des instances (en ligne) où vous pouvez vous rendre pour une conversation en tête à tête.
  • Adhérez à un club. Choisissez quelque chose qui vous convient. Vous aimez bouger ? Adhérez alors à un club de sport ou de randonnée. Êtes-vous créatif (ve) ? Alors, un club de peinture sera plus adapté pour vous. Vous adorez lire ? Essayez alors un club de lecture ! De cette façon, vous rencontrez plus de gens de manière détendue et sans engagement.
  • Prenez un animal de compagnie ! Les recherches montrent que la compagnie d’un chat, d’un chien ou d’un autre animal de compagnie à caresser peut fortement réduire le sentiment de solitude. La promenade du chien est également un excellent moyen de rencontrer d’autres personnes et de discuter.
  • Prise en charge des plaintes physiques ou psychologiques. Vous souffrez d’inconfort mental ou physique lié à la solitude ? N’en restez pas là ! Résolvez-les ! Un médecin pourra vous prescrire des médicaments. Les plaintes de dépression, par exemple, peuvent être bien traitées avec des antidépresseurs, et il existe également de nombreuses solutions pour l’hypertension, l’alcoolisme et les problèmes de sommeil.

Comment pouvez-vous reconnaître et contrer la solitude ?

Vous n’êtes pas seul, vous-même, mais vous aimeriez aider. Les personnes qui souffrent de la solitude ne seront pas aussi promptes à le dire elles-mêmes. C’est pourquoi il peut être difficile de reconnaître la solitude. Les signaux qui indiquent une solitude éventuelle sont par exemple :

  • une apparence négligée ;
  • des contacts absents ou évités par gêne ou par honte ;
  • peu de compétences sociales.

Vous connaissez une personne solitaire ? Essayez d’entrer et de rester en contact avec elle. Allez boire une tasse de café, promenez-vous ensemble ou discutez à la porte d’entrée. Une oreille attentive fait souvent la différence. Offrez de l’aide si une personne est confinée à son domicile en raison de son âge, d’une maladie ou d’un handicap. Vous pourriez peut-être lui faire ses courses ou lui apporter une casserole de soupe.

Il y a aussi des organisations de bénévoles qui tentent d’agir contre la solitude. Vous pouvez les rejoindre si vous souhaitez aider régulièrement à combattre la solitude dans votre environnement. Consultez Internet pour trouver une institution à proximité.

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement.

Sources :

Alzheimer Nederland. [Alzheimer Pays-Bas.] (sans date). Is eenzaamheid een risicofactor voor dementie? [La solitude est-elle un facteur de risque de démence ?] Consulté le 25 mai 2020, sur https://www.alzheimer-nederland.nl/dementie/oorzaken-preventie/eenzaamheid

EU Science Hub. (14 juin 2019) How lonely are Europeans? [Quel est le niveau de solitude des Européens ?] Consulté le 25 mai 2020, sur https://ec.europa.eu/jrc/en/news/how-lonely-are-europeans

Happinez. (3 juillet 2018). Voel jij je eenzaam ? Deze tips van therapeuten helpen je op weg. [Vous sentez-vous seul(e) ? Ces conseils de thérapeutes vous aident.] Consulté le 25 mai 2020, sur https://www.happinez.nl/groei/de-epidemie-van-eenzaamheid-dit-is-wat-je-er-zelf-tegen-kunt-doen/

Ministerie van Volksgezondheid, Welzijn en Sport. [Ministère de la Santé publique, du Bien-être et des Sports.] (sans date). Hoe kan ik eenzaamheid herkennen? [Comment reconnaître la solitude ?] Consulté le 25 mai 2020, sur https://www.eentegeneenzaamheid.nl/dit-kun-jij-doen/hoe-kan-ik-eenzaamheid-herkennen/

Ministerie van Volksgezondheid, Welzijn en Sport. (10 septembre 2019). Over eenzaamheid. [À propos de la solitude.] Consulté le 25 mai 2020, sur https://www.eentegeneenzaamheid.nl/over-eenzaamheid/over-eenzaamheid/

RIVM. (16 février 2018). Eenzaamheid | Cijfers & Context | Oorzaken en gevolgen | Volksgezondheidenzorg.info. [Solitude | Chiffres & contexte | Causes et conséquences | Volksgezondheidenzorg.info.] Consulté le 25 mai 2020, sur https://www.volksgezondheidenzorg.info/onderwerp/eenzaamheid/cijfers-context/oorzaken-en-gevolgen#!node-gevolgen-van-eenzaamheid

van de Poll, W. (20 novembre 2018). Eenzaamheid is twee keer zo dodelijk als alcohol. [La solitude est deux fois aussi mortelle que l’alcool.] Consulté le 25 mai 2020, sur https://www.trouw.nl/nieuws/eenzaamheid-is-twee-keer-zo-dodelijk-als-alcohol~bb9c513a/?referer=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F