Blog

Comment choisir le bon masque buccal ?

Comment choisir le bon masque buccal ?

Dans de nombreux pays européens, le port d’une protection de la bouche et du nez est obligatoire dans certaines circonstances. Dans la majorité des cas, il s’agit de situations durant lesquelles vous ne pouvez rester à une distance d’un mètre et demi de l’autre, comme c’est le cas dans les transports publics. Bien que les membres du personnel de santé soient les personnes qui bénéficient le plus de la protection du nez et de la bouche, nous devons maintenant donc, nous aussi, aussi satisfaire à des directives que nous ne connaissons pas dans la majorité des cas. Devez-vous par exemple acheter un masque ou pouvez-vous en fabriquer un vous-même ? Et dans quelles situations un masque va-t-il me protéger ou non ? Et que signifient tous les codes et numéros sur l’emballage ? Nous vous aiderons volontiers dans votre démarche, pour vous permettre de savoir exactement où vous en êtes et de faire le choix correct.

Quels sont les types de masques buccaux existants ?

En général, trois groupes de protection buccale sont indiqués : les masques FFP pour le personnel médical, les masques chirurgicaux et les masques commerciaux.

  • Les masques pour le personnel médical sont des masques de haute protection qui sont, pour cette raison, destinés au personnel chargé des soins. Ils doivent filtrer les particules de poussière et de virus dans la respiration. La qualité est désignée par FFP (filtering facepieces) et la catégorie FFP1, FFP2 ou FFP3. C’est le FFP3 qui offre la meilleure protection.
  • Les masques médicaux sont également appelés masques chirurgicaux. Ces masques ne filtrent pas la respiration, comme les masques FFP mais protègent l’environnement de la saleté et de l’humidité. Ils aident donc dans la lutte contre le coronavirus à protéger autant que possible les personnes qui vous entourent. Tout comme les masques FFP, ces masques sont certifiés et conviennent de ce fait pour les soins. Les masques chirurgicaux sont subdivisés en trois classes : les masques de type I (filtrage à ≥95 %), les masques de type II (filtrage à ≥98 %) et les masques de type IIR (≥98 % et résistant aux éclaboussures).
  • Les masques commerciaux (ou de confort ou grand public) sont des masques produits et vendus à différentes fins. Il s’agit par exemple des masques utilisés dans la construction ou l’industrie. En général, ils sont faits de textile ou de tissu. Ils ont un effet filtrant, mais en raison de leur composition, ils semblent pour l’instant inadaptés à la lutte contre les virus tels que le coronavirus.

Puis-je également faire mon propre masque ?

Oui, c’est possible. Dans certains pays, on considère que c’est également une possibilité dans la lutte contre le coronavirus. Pour des raisons financières, par exemple, ou parce que les masques chirurgicaux sont souvent rares. Sur Internet, il existe de nombreuses instructions, même des autorités publiques, sur la façon de fabriquer votre propre masque. Vous trouverez une de ces instructions ici.

Il est important de savoir que même un masque fait maison ne peut servir qu’à protéger les personnes qui vous entourent, comme le fait un masque chirurgical. Un masque buccal n’aide donc pas à filtrer l’air inhalé.

À quoi devez-vous être attentif (ve) lors de l’achat d’un masque en cette période de coronavirus ?

Maintenant que nous sommes tenu(e)s de porter un masque dans la plupart des pays, il est important de savoir à quoi faire attention lors de l’achat d’un masque. Nous voyons qu’il existe généralement trois types de masques. D’autre part, vous pouvez donc également faire votre propre masque.

Lors du choix, il est sage d’accorder une attention particulière aux points suivants :

  • Disponibilité du masque : dans de nombreux pays, les masques FFP sont uniquement conseillés pour le personnel soignant. C’est pourquoi les citoyens sont invités à produire leur propre masque ou à acheter des masques chirurgicaux.
  • Le fonctionnement du masque : il est important de réaliser que la majorité des masques ne protègent en fait que les gens autour de vous. Cela signifie que vous portez le masque pour les autres. Vous n’êtes donc pas plus ou moins protégé(e) par votre propre masque. Soyez de ce fait attentif (ve) quand vous rencontrez des personnes sans protection.
  • L’utilisation du masque : les masques chirurgicaux sont normalement des produits jetables. Vous ne pouvez donc utiliser ces derniers qu’une seule fois, durant au maximum 3 heures. Ensuite, vous devez utiliser un nouveau masque. Quand vous fabriquez vous-même un masque, vous pouvez le réutiliser en le lavant à chaud après chaque utilisation. Cela signifie que vous n’avez peut-être pas en permanence un masque à disposition alors que vous produisez plusieurs masques et les emportez en route.
  • Couverture : cette protection doit être portée tant sur la bouche que le nez pour répondre aux mesures contre le coronavirus. Vous ne devez donc pas fabriquer un masque qui ne couvre que la bouche.

Comment porter un masque correctement ?

Les masques buccaux existent en différentes qualités. Cependant, il est essentiel de porter et d’utiliser le masque de manière correcte. Malheureusement, il peut arriver que vous soyez contaminé(e) même en portant un masque ou que vous augmentiez le risque de contamination à cause d’un usage erroné du masque.

Conseils généraux :

  • Le masque de confort tel que rendu obligatoire dans les mesures contre le coronavirus doit se porter tant sur le nez que sur la bouche. Quand vous portez le masque sous le nez et que vous le retirez de votre bouche, il n’y plus de protection. Entre-temps, vous ne pouvez pas boire, manger ou le retirer pour parler.
  • Vous devez régulièrement rafraîchir votre masque. En général, on recommande une utilisation continue d’un maximum de 3 heures. En cas de masques jetables, vous ne pouvez pas les réutiliser. Même après les avoir aérés, rincés ou autre. Un masque fait maison en textile doit être lavé au moins à 60 degrés. Cela signifie que lors d’un voyage aller-retour en train, vous devez toujours utiliser un masque neuf et propre et toujours emporter plusieurs masques avec vous.
  • Ne touchez pas le masque pendant que vous le portez ou après l’avoir porté. Vous ne pouvez le prendre que par les élastiques du masque. Ne touchez pas votre masque, car vos mains entrent directement en contact avec des particules de virus potentielles et l’humidité que votre masque a absorbée.
  • Lavez-vous les mains tant avant de mettre le masque qu’après l’avoir mis. Il en va de même pour le retirer.
  • Conservez les masques utilisés et propres séparés les uns des autres. Si vous utilisez des masques chirurgicaux, vous devrez par exemple de préférence les transporter dans des sacs (à tartine) séparés. Votre masque utilisé sera directement jeté. Si ce n’est pas possible, alors glissez-le dans tous les cas dans un sachet séparé pour pouvoir le jeter à la maison de manière sécurisée.
  • Soyez conscient qu’un masque ne protège que partiellement. Un masque FFP s’adapte complètement au visage et a un effet filtrant. Les masques chirurgicaux et les masques maison ne contribuent que partiellement à la lutte contre le coronavirus, car ils n’offrent aucune filtration de la respiration et ne s’adaptent pas bien au visage.

Ai-je une protection supplémentaire en portant un masque ?

Les masques buccaux sont une mesure complémentaire dans la lutte contre le coronavirus. La majorité des masques (à l’exception des FFP), sont uniquement destinés à protéger les autres autour de vous. Vous risquez donc toujours autant la contamination. D’autre part, les masques n’offrent pas une protection à 100 % et chaque contact présente de ce fait toujours un risque. C’est pourquoi il est important de continuer à respecter les diverses mesures contre le coronavirus : beaucoup se laver dans les mains, garder des distances et rester à la maison en cas de symptômes.

Où puis-je acheter un masque ?

Dans certains pays, les masques sont distribués gratuitement aux citoyens. Dans de nombreux magasins (en ligne) et drogueries, des masques sont proposés pour le moment. Ce sont surtout des masques chirurgicaux emballés par 50.

Chez Dokteronline.com, vous achetez des masques chirurgicaux de type II.

Cet article est rédigé à titre informatif et consultatif pour vous aider dans le choix d’une protection de la bouche et du nez. Dokteronline.com ne vous conseille nullement à propos des mesures contre le coronavirus ou de son suivi. Dans tous les cas, vous devez suivre les règlements des autorités nationales.

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement.

Cet article est rédigé à titre informatif et consultatif pour vous aider dans le choix d’une protection de la bouche et du nez. Dokteronline.com ne vous conseille nullement à propos des mesures contre le coronavirus ou de son suivi. Dans tous les cas, vous devez suivre les règlements des autorités nationales.

Sources

Aarts, F. (29 avril 2020). Mondneusmaskers : dit moet je weten. [Masques nez/bouche : vous devez le savoir.] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.nursing.nl/mondneusmaskers-dit-moet-je-weten/

Cemex Trescon. (sans date). Wat is het verschil tussen een chirurgisch en een FFP masker? [Quelle est la différence entre un masque chirurgical et un masque FFP ?] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.cemextrescon.nl/wat-is-het-verschil-tussen-een-chirurgisch-en-een-ffp-masker

Ministerie van Algemene Zaken. [Ministère des Affaires générales.] (13 mai 2020). COVID-19 niet-medisch mondkapje: voorbeeldinstructie. [COVID-19 masque non-médical : instruction exemple.] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.rijksoverheid.nl/onderwerpen/coronavirus-covid-19/documenten/publicaties/2020/05/09/covid-19-niet-medisch-mondkapje

Ministerie van Algemene Zaken. (20 mai 2020). Veelgestelde vragen over het gebruik van mondkapjes. [Questions fréquentes sur l’utilisation des masques.] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.rijksoverheid.nl/onderwerpen/coronavirus-covid-19/openbaar-en-dagelijks-leven/mondkapjes

NEN. (19 mai 2020). NEN-spec “Niet-medische mond-neusmaskers”. [Masques bouche/nez non médicaux.] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.nen.nl/Normontwikkeling/NENspec-nietmedischmondkapjes.htm

NOS. (5 mai 2020). ‘Geen sjaal, wel een chirurgisch mondmasker’. [Pas de foulard, mais bien un masque chirurgical.] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.nrc.nl/nieuws/2020/05/05/geen-sjaal-wel-een-chirurgisch-mondmasker-a3998708

NOS. (6 mai 2020). Waar in Europa is het dragen van mondbescherming verplicht? [Dans quel pays européen est-on obligé de porter le masque ?] Consulté le 22 mai 2020, sur https://nos.nl/collectie/13841/artikel/2332942-waar-in-europa-is-het-dragen-van-mondbescherming-verplicht

Panis, F. (20 mai 2020). Mondkapjes tijdens corona | Consumentenbond. [Masques pendant le coronavirus | Fédération des consommateurs.] Consulté le 22 mai 2020, sur https://www.consumentenbond.nl/zelfzorg/mondkapjes-in-tijden-van-het-coronavirus