Blog

Chloroquine, Plaquenil, antiviraux et autres solutions possibles

Chloroquine, Plaquenil, antiviraux et autres solutions possibles

Alors que le coronavirus continue de se propager, les médecins et les autres scientifiques mettent tout en œuvre pour trouver un médicament contre cette nouvelle maladie. Il y a quelques semaines, la KU Leuven a publié un article sur le traitement potentiel du coronavirus : la chloroquine, un médicament contre la malaria pourrait agir contre les symptômes du virus. D’autres médicaments prometteurs sont le plaquenil (un médicament contre les rhumatismes) et une série d’antiviraux. Les premiers résultats de ces médicaments laissent présager qu’il est possible de traiter le coronavirus. Mais où en sommes-nous réellement dans notre recherche d’un médicament contre le coronavirus ?  

Quand disposerons-nous d’un vaccin COVID-19 ?

Le monde attend avec impatience un vaccin contre le coronavirus. C’est le moyen le plus efficace de lutter contre la contamination par le virus. Pas moins de 35 sociétés pharmaceutiques du monde entier travaillent d’arrache-pied pour créer un vaccin. Entre autres les sociétés pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont uni leurs forces à cette fin. Mais bien que les recherchent aillent bon train, un premier vaccin n’est pas attendu avant 18 mois. Jusqu’à ce moment, la seule manière d’éviter la contamination et de suivre les conseils des autorités nationales : la distanciation sociale, tousser et éternuer dans le coude et se laver fréquemment les mains.

La chloroquine est-il vraiment efficace contre le coronavirus ?

À l’origine, la chloroquine est un médicament contre la malaria. La substance active détruit les parasites de la malaria et a un effet anti-inflammatoire. La chloroquine ne peut pas tuer le coronavirus. Ce n’est de ce fait pas un médicament contre le COVID-19 mais semble bien agir sur les symptômes de la maladie. C’est ce que les tests expérimentaux ont permis de constater, notamment chez des patients souffrant du coronavirus à Wuhan. Ils ont guéri plus rapidement après avoir reçu le médicament pendant une semaine. Le groupe de patients était cependant très restreint et les résultats ne sont pour cette raison pas fiables. L’OMS a donc déclaré le 20 février qu’il n’y avait (à l’époque) aucune preuve officielle de l’efficacité de la chloroquine sur le coronavirus.

Les scientifiques ont déjà établi que la chloroquine agit sur le virus du SRAS. Afin de déterminer l’efficacité et la sécurité de la chloroquine en tant que médicament contre le coronavirus, il convient de mener plus d’essais. Les scientifiques font actuellement des expériences en laboratoire. Mais des essais approfondis sur des personnes doivent être effectués pour répondre aux directives officielles. Et cela demande du temps.

Bien que la chloroquine soit le premier médicament qui semble agir contre le coronavirus, son efficacité thérapeutique dans la lutte contre le COVID-19 n’a pas encore été prouvée cliniquement. Ce n’est que dans les cas les plus graves que les médecins recourent à la chloroquine comme méthode de traitement expérimentale. Pour les cas légers de coronavirus, la chloroquine n’est pas indiquée. Le médicament a aussi des effets secondaires qui peuvent parfois être graves, mais on manque encore de clarté à ce sujet. De plus, tout le monde ne peut pas utiliser la chloroquine. La chloroquine est donc un médicament qui n’est disponible que sur prescription médicale.

Le plaquenil est-il utile contre le coronavirus ?

Le plaquenil contient de l’hydroxychloroquine, qui est apparentée à la substance active chloroquine. Ce médicament est aussi officiellement un médicament antipaludique, parfois également prescrit contre la fièvre Q. D’autre part, le plaquenil a des propriétés anti-inflammatoires, c’est pourquoi il est également utilisé dans les affections rhumatismales. Il en va cependant de même pour le plaquenil que pour la chloroquine : ce ne sont pas des médicaments contre le coronavirus. Des essais doivent indiquer si le plaquenil pourrait apporter une aide contre le coronavirus.

Les antiviraux agissent-ils contre le coronavirus ?

C’est en soi une réflexion logique : puisque les plaintes du coronavirus sont provoquées par un virus, un médicament antiviral pourrait être la solution. Les antiviraux sont certainement inclus par les scientifiques dans tous les essais effectués.

En ce moment, le remdesivir semble être la meilleure option pour lutter contre le coronavirus. La substance agit également (du moins chez les animaux) sur le virus MERS et est utilisée en ce moment comme médicament expérimental contre le coronavirus. L’antiviral ralentit la multiplication du virus. Cela permet de réduire la lourdeur des symptômes. Le remdevisir pourrait aider à prévenir une infection au coronavirus. Cela signifierait notamment que le personnel médical serait mieux protégé pour traiter les patients atteints du coronavirus. Le remdesivir n’est pour le moment utilisé que pour les patients hospitalisés avec des plaintes sévères.

La combinaison lopinavir/ritonavir semble également être un médicament prometteur contre le coronavirus. Ces antiviraux sont utilisés avec succès comme inhibiteurs du VIH. D’autre part, ils se sont également avérés efficaces contre les variantes des coronavirus MERS et SRAS chez les animaux de laboratoire. Il s’agit maintenant de déterminer s’il s’agit également d’un médicament testé contre le COVID-19. D’ici là, le lopinavir/ritonavir ne sera disponible qu’en pharmacie comme médicament sur ordonnance pour les infections par le VIH.

Pour le moment, encore aucun médicament officiel contre le coronavirus

Bien qu’il y ait de l’espoir à l’horizon, aucun médicament officiel n’est encore en vue contre le coronavirus. Aucun moyen de prévenir la contamination n’est encore disponible sur le marché. Heureusement, la plupart des personnes atteintes de coronavirus n’ont que de légers symptômes de type grippal qui sont facilement combattus avec des analgésiques tels que le paracétamol, le spray nasal et les sirops contre la toux.

Pour les groupes vulnérables comme les personnes âgées et les personnes souffrant de certaines affections comme les diabètes, les maladies cardio-vasculaires, le coronavirus est un danger. En respectant les conseils des autorités, vous pouvez vous protéger ainsi que votre entourage contre une infection potentielle.

Comment savoir si vous êtes contaminé par le COVID 19 ?

Un test du coronavirus spécial peut déterminer si vous êtes infecté par le coronavirus. Malheureusement, il y a une pénurie mondiale de ces tests. Cependant, des tests de dépistage des virus « normaux » sont disponibles dans plusieurs pays européens. À l’aide de ces tests, vous pouvez déterminer si votre corps est en train de lutter contre un virus, mais le test ne cible pas spécifiquement le coronavirus. Il est donc conseillé de suivre les directives des organismes de santé en cas de résultat positif, surtout si vos symptômes font penser au coronavirus.

Le coronavirus est associé aux symptômes suivants :

  • Les symptômes d’un refroidissement (rhume) comme les éternuements, la toux, les maux de tête et maux de gorge) ;
  • Fièvre ;
  • Essoufflement ou manque de souffle ;

La majorité des personnes infectées par le coronavirus ne présentent que des symptômes bénins. Toutefois, si vous avez une forte fièvre (plus de 38 degrés) et que vous avez du mal à respirer, consultez un médecin.

Prenez bien soin de vous et des personnes qui vous entourent !

À propos de Dokteronline.com

Dokteronline.com est la plateforme qui met en relation les consommateurs, les médecins et les pharmacies pour obtenir des soins ciblés. Dokteronline.com croit en une autorégulation responsable lorsqu’il s’agit de plaintes qui se soignent facilement.

Sources

Apotheek. (sans date). Apotheek.nl. Consulté le 19 mars 2020, sur https://www.apotheek.nl/medicijnen/hydroxychloroquine?product=hydroxychloroquine+

De Visser, E. (19 mars 2020). Médicament expérimental disponible pour les patients atteints du coronavirus. Consulté le 19 mars 2020, sur https://www.volkskrant.nl/wetenschap/experimenteel-medicijn-beschikbaar-voor-coronapatienten~b0b975f8/

Keulemans, M. (20 février 2020). Le médicament contre le coronavirus existe peut-être depuis longtemps. Consulté le 19 mars 2020, sur https://www.volkskrant.nl/wetenschap/het-middel-tegen-het-coronavirus-bestaat-misschien-al-lang~b27d1816/?referer=https%3A%2F%2Fwww.google.com%2F%20

NOS. (11 février 2020) Encore un an et demi avant que le vaccin contre le coronavirus ne soit prêt. Consulté le 19 mars 2020, sur https://nos.nl/artikel/2322562-nog-anderhalf-jaar-tot-vaccin-coronavirus-klaar-is.html

NOS. (le 17 mars 2020). Une société pharmaceutique américaine et allemande s’associent pour produire un vaccin. Consulté le 19 mars 2020, sur https://nos.nl/artikel/2327356-amerikaanse-en-duitse-farmaceut-slaan-handen-ineen-voor-productie-vaccin.html

NOS. (le 18 mars 2020). Peut-être un médicament miracle contre le coronavirus ? La science a de l’espoir. Consulté le 19 mars 2020, sur https://nos.nl/nieuwsuur/artikel/2327578-misschien-een-wondermiddel-tegen-corona-de-wetenschap-heeft-hoop.html

NOS. (le 19 mars 2020). Les banques du sang vont enquêter sur le renforcement de l’immunité contre les coronavirus. Consulté le 20 mars 2020, sur https://nos.nl/artikel/2327585-bloedbanken-gaan-opbouw-immuniteit-coronavirus-onderzoeken.html

RVIM. (le 19 mars 2020). Nouveau coronavirus (COVID-19). Consulté le 19 mars 2020, sur https://www.rivm.nl/coronavirus/covid-19

RVIM. (le 19 mars 2020). Questions & réponses relatives au nouveau coronavirus (COVID-19). Consulté le 19 mars 2020, sur https://www.rivm.nl/coronavirus/covid-19/vragen-antwoorden

Quel est le plan de traitement lorsqu’une personne est testée positive au coronavirus ? (9 mars 2020). Consulté le 19 mars 2020, sur https://www.rtlnieuws.nl/nieuws/nederland/artikel/5049572/coronavirus-behandeling-plan-methode-medicatie-rivm-ggd-artsen